Comment stimuler le plaisir vaginal

Jeanbafourre

comment-stimuler-le-plaisir-vaginal

© Crédit photo

Comment stimuler le plaisir vaginal

Pour une femme seule,

Acheter un godemiché recourbé conçu pour le point G (accessoirement pour la prostate), sans languette de stimulation du clitoris ou un objet de même forme (légume par ex).

Le vagin est un organe dit insensible si on le pique ou le pince ;

C’est pourquoi, pour certains scientifiques, le point G n’a pas encore été reconnu.

En revanche, il réagit aux mouvements qui simulent le coït : soit des à-coups, mais ils peuvent être doux.

Repérer le point G (du nom de docteur qui l’a trouvé Dr gräfenberg).
Avec un ou 2 doigts recourbés,
À quelques centimètres de l’entrée du vagin,
Juste derrière l’os du pubis.
Il ressemble à une zone faite de plis serrés et de consistance différente du reste du vagin.
Il a la taille d’une grosse pièce de monnaie.

On sait récemment qu’il s’agit des attaches du clitoris sur le vagin ; et pourtant, le plaisir n’est pas du tout le même que le plaisir clitoridien.

Expérimentez, « tapez » une dizaine de fois sur ce point avec votre sex-toy ou vos doigts et étudiez-vous :
Votre respiration s’accélère avec un sentiment de détente après.
Soyez proche de vos sensations vaginales.
Vous pouvez sentir de petites contractions qui vont s’accentuer avec le nombre d’essai.

Si votre stimulation est un peu plus loin que le point G vous pouvez sentir l’envie d’uriner, si vous acceptez cette sensation en continuant, vous pouvez être fontaine, c’est-à-dire avoir une éjaculation féminine et ressentir alors peut -être plus les contractions.

Le plaisir n’est pas transcendant au début mais il s’améliore vite.
N’hésitez pas à regarder votre sexe dans une glace pour bien vous connaitre en état d’excitation aussi.

Avec un ou une partenaire :

– Mêmes exercices avec le sex-toy ou avec les doigts.
– Et lors de la pénétration avec un sexe ou un jouet :
Stimulation de la zone assez longtemps.
Et aussi changer d’angle de pénétration.
Le Kâmasûtra parle de pleins de points de jouissance dans le vagin (alors que nous nous parlons de qqs points actuellement décrits selon
les auteurs :
Point K ou P qui est le symétrique du point G sur la paroi plus proche du rectum, il est stimulé en position de la levrette.
Et les points du col, point A, C.
D’ailleurs, on a un partenaire habituel qui, par la taille et la forme de son pénis va stimuler plus facilement une zone, et en changeant de position on en visite d’autres.

Le plaisir ressemble à des vagues :
Pas de montée en flèche comme l’orgasme clitoridien ou celui du col.
Ces orgasmes sont moins électriques mais plus profondément calmants, détendants.
Certains vont dire que ce n’est que de la jouissance car il n’y a pas de spasmes mesurables, or, il y a des spasmes plus difficiles à percevoir car ils sont profonds, mesdames, essayez et vous verrez.

SURTOUT PAS DE PERFORMANCE, N’EXPERIMENTER QUE SI ÇA VOUS AMUSE.

1 Comment

  1. Pingback: Une sexualité saine – Institut-HS

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*